alsaceatout prix

A l’occasion du centenaire de la guerre 14-18, une bande-dessinée sous le titre de L’Alsace à tout Prix ! a été publiée par les Editions du Signe autour des combats en Alsace, en 1914 et 1915.  Cette bande dessinée retrace les principaux combats ayant eu lieu en Alsace en 1914 et 1915 tant du côté français qu’allemand: offensive d’Août 1914 avec la prise de Mulhouse, les combats de la plaine d’Alsace, de l’Hartmannswillerkopf, la tête des Faux, Metzeral, le Linge et le Violu.  Lire la suite »


(Cet article fait suite à l’épisode précédent : Ban-de-Sapt)

L’offensive française dans la vallée de la Fecht démarre à partir du 13 juin, par les actions en direction de l’Hilsenfirst, puis par l’attaque générale le 15 juin. Elle fait l’objet en 1915 d’une « couverture médiatique » importante. Dans la revue « Le Miroir », des images sont publiées sur cette victoire française. Les communiqués officiels durant le mois de juin citent régulièrement cette même offensive, tout en restant parfois dans une grande approximation. Lire la suite »


Eglise de l'EmmLors de mon parcours en Alsace sur les traces du commandant Barberot, l’église de l’Emm s’était imposée comme un des lieux à visiter. Construit de 1927 à 1931 par souscription auprès des familles des combattants morts dans les Hautes Vosges, sur l’initiative du curé Martin Béhé, elle se dresse à Metzeral, sur la route de Sondernach, sur les lieux d’un très ancien pèlerinage, consacrée à la vierge. Lire la suite »


chevrier de corcellesEn plein échange sur le mortier lourd pris à la cote 830 (et la publication de mon dernier épisode de « Sur la piste du commandant Barberot », dédié à ce champ de bataille), le lieutenant-colonel Pierret – président de l’amicale du 133e RI – m’a transmis le témoignage écrit du caporal (futur aspirant) Louis Chevrier de Corcelles, lors de la prise de cette cote, le 15 juin 1915. Le récit – remarquable – décrit « de l’intérieur » chaque minute de l’attaque et je le reprends ci-dessous.

Louis Chevrier de Corcelles (1895 – 1916) s’était engagé comme volontaire au 133e RI et était caporal au sein de la 1ère compagnie du 1er bataillon. Sous l’initiative du capitaine Cornet-Auquier (commandant la 1ère compagnie), il est promu aspirant et rejoint le 23e RI. Il sera tué le 30 juillet 1916 sur la Somme, au bois de Hem. Il est enterré au cimetière de Bourg-en Bresse. Lire la suite »