C’est toujours avec plaisir et fierté que je reçois des sollicitations autour du commandant Barberot ou de Louis de Corcelles, à travers ce blog ou les deux ouvrages que j’ai publiés. J’ai reçu récemment une demande d’aide pour un projet pédagogique portée par madame Marie Cécile Guerrisi, enseignante à l’école primaire de Chazey-sur-Ain. A l’occasion du centenaire, elle a inscrit ses élèves de CE2/CM1  au concours « des petits artistes de la mémoire » et les lance sur les traces du soldat Louis de Corcelles, né dans leur commune.

Lire la suite »


Lors des journées du patrimoine les 15 et 16 septembre 2018, le Musée de l’Armée organise le premier salon du livre d’histoire militaire à Paris. Il s’agit d’une initiative de la Délégation au patrimoine de l’armée de Terre. A cette occasion, les livres d’une quarantaine d’éditeurs seront présentées et plus de 30 auteurs seront présents pour des signatures/dédicaces. Le salon sera ouvert de 10h à 18h chaque jour.  Lire la suite »


Comme annoncé déjà dans un blog précédant, je serai présent au salon du livre de Nancy – Le livre sur la Place – le samedi 8 septembre 2018. Vous pourrez me retrouver au stand d’Edhisto (Stand 38, chapiteau carré côté Palais du gouvernement, en face l’espace restauration), où je dédicacerai (optionnellement) mon deuxième ouvrage En Mémoire d’un Fils, Louis Chevrier de Corcelles (1895-1916)  ainsi que mon premier, Chef de Bataillon Charles Barberot (1876-1915). Ce sera dans tous les cas l’occasion d’une rencontre et d’une discussion. Jean-Claude Fombaron – président de la Société Philomatique Vosgienne – sera lui aussi présent, notamment pour son dernier ouvrage (collectif) Quatre ans sous les obus publié chez Edhisto.

Vosges Matin annonce notre présence dans son édition du 7 septembre 2018 :
Lire la suite »


La Voix de l’Ain a publié ce vendredi 20 juillet 2018 un article rendant hommage à son soldat, Louis de Corcelles. C’est bien entendu à travers l’annonce de la (re)publication de ses lettres dans leur version commentée, rappelant le lien fort qui unit ce soldat (et ses deux régiments) au département. Merci à Véronique Janéaz d’avoir rencontré le journaliste à l’origine de l’article.
Lire la suite »