Samedi 8 juillet 2017 au soir a eu lieu à l’église de l’Emm une cérémonie à la suite de l’inscription du nom du commandant Barberot Barberot l’année dernière sur l’une des plaques de l’église (lire Le nom du commandant Barberot inscrit dans l’église de l’Emm le 2 mai 2016, sur ce blog). Une cérémonie qui est venu clôturer une initiative qui naquit lors de ma première visite à l’église en juillet 2015. Lire la suite »


Jean-Bernard Laplagne, la référence sur les combats de l’Hilsenfirst et auteur du site web qui leur est consacré, avait mis en ligne plusieurs films de l’ECPAD sur les combats dans les Vosges, dont un film de plus de 10 minutes sur la prise de la cote 830. On n’y voit pas les combats et l’assaut, mais ce qui reste des positions après la victoire. La liste complète des autres films est détaillée sur le site Forum 14-18.

Malheureusement, la vidéo a dû être retirée. Les droits ne sont pas encore tombés dans le domaine publicLire la suite »


A plusieurs reprises dans ce blog, j’ai abordé des poins que je souhaitais éclaircir ou approfondir. Citons : (1) la recherche de la sépulture du commandant (2) le devenir du minenwerfer de la cote 830 (3) la localisation du camp Barberot. Il est vrai qu’au fur et à mesure de l’écriture, de la relecture et des visites, les interrogations ne manquent pas et il est souvent judicieux de les noter. Dans la plupart des cas, les explorer permet de renouveler, voire modifier le regard qu’on a pu avoir sur certains épisodes, et comprendre d’un œil nouveau certains événements. Voici 10 questions que j’ai notées depuis plusieurs mois, et pour lesquelles j’ai une réponse partielle, totale ou non.

Amis lecteurs de ce blog, si vous avez des éléments ou des pistes, surtout n’hésitez pas à commenter ou communiquer sur cet article en réponse (ou par courriel) ! Je publierai au fur et à mesure des articles quant à leur avancement. Une question « bonus » termine cet article.  Lire la suite »


Charles VuillermetParmi les ouvrages publiés autour des combats dans les Vosges et le 133e RI, celui de Michel Perrier sur Charles Vuillermet est remarquable. Une riche iconographie, un beau parcours, un texte fouillé sont autant de raisons qui m’ont amené à l’acquérir. Son prix élevé de 30 € est amplement mérité par sa qualité d’impression.

Toutefois, son éditeur, les éditions du Vieil Annecy, a annoncé la cessation de son activité. Yann Prouillet, des éditions Edhisto (qui le diffusait sur son site), a pu en récupérer le stock et peut en poursuivre la diffusion. Il reste toujours disponible sur la boutique. Lire la suite »