L’Association des Écrivains Combattants (dont je suis membre depuis peu, et invité pour le prochain salon le 16 février 2019) vient de publier le dernier numéro de sa revue L’Ecrivain Combattant. Elle laisse un espace à un joli article (ici) sur mon deuxième ouvrage « En Mémoire d’un Fils« , dans lequel est louée la qualité de l’impression, le travail d’annotation et les illustrations, ainsi que la belle écriture de Louis de Corcelles. Pourtant, le contenu laisse dubitatif l’auteur de l’article. Louis de Corcelles, par une « distance aristocratique », resterait dans son « monde », manquant d’empathie pour ses camarades dont il ne parlerait pas, et la vie quotidienne des tranchées. Resteraient les combats dont il rapporte (trop) les détails à ses parents, échappés de la censure pourtant sévère, récits trop précis, trop beaux pour être vrais. Demeure enfin une critique de récit hagiographique qui conclut l’article … et que je ne partage pas. A tous ces points, je propose dans ce billet d’y répondre, ainsi qu’à d’autres échos critiques entendus récemment. Lire la suite »


A l’occasion du centenaire de l’Armistice 14-18, monsieur Jean-Claude Tavernier, président du Souvenir Français de Nangis, organise une journée de conférences le dimanche 18 novembre 2018 à la Salle Dulcie September, Espace culturel de Nangis (cour Emile Zola). Il m’a sollicité pour une présentation du parcours du commandant Charles Barberot à cette occasion, l’après-midi.

Lire la suite »


Suite à la publication d’un article dans Vosges Matin le 29 septembre dernier (cliquez dessus pour l’agrandir), Via Vosges a diffusé le 23 octobre 2018 dernier un reportage sur le Spitzemberg, piton âprement disputé par le 152e RI en septembre 1914, puis fortifié par le commandant Barberot. Dans ce reportage, Yann Prouillet revient notamment sur le rôle important du commandant dans l’aménagement du site après la stabilisation du front.

Lire la suite »