Près de 100 ans après les combats de Metzeral et du Linge, le nom du commandant Barberot vient d’être inscrit à l’intérieur de l’église de l’Emm, ce lundi 2 mai 2016. Il rejoint les nombreux combattants français tombés sur les champs de bataille de la vallée de la Fecht et du Linge, et dont les noms avaient été inscrits dans les années ’30 lors de l’édification de l’église, le don des familles en permettant la construction.

L’idée de demander l’ajout m’était venue lors de la visite en juillet 2015 à l’église, et dont j’avais publié le récit dans cet article. Était-il possible d’ajouter plus de 80 ans après le nom du commandant ? Après avoir contacté l’association des amis de l’église de l’Emm, celui-ci transmit la demande au conseil de fabrique et au curé. Après une période de d’attente, leur avis fut positif.

Gravure Barberot 3La gravure a été réalisé par Maurice TOURNUT de Turckheim, et positionnée sur la première plaque à droite à l’avant de l’église, à côté de l’autel Saint Joseph (on peut visiter l’église par google street view). Au-dessus, les noms d’autres officiers supérieurs tombés dans la région ou associés aux combats : le général Marcel Serret, le commandant Jean Colardelle (son prédécesseur au 5e BCP et dont une rapide biographie a été publiée sur le blog), ainsi que le colonel Jules Frisch (mort en 1936).

Le don associé à la gravure a permis les rénovations des statues en bois de l’autel Saint Joseph, ainsi que celles de l’autel la Sainte Vierge.

Le nom du commandant Barberot est gravé à d’autres endroits : sur le monument devant le musée du Linge, à l’église St Gervais à Paris, à Belley sur le monument aux morts. A l’église de l’Emm, il réunit les hommes du 133e RI qui se sont illustrés à la cote 830 non loin de là, et ceux du 5e BCP à la tête des quels il trouva la mort au Linge après les avoir repris en main lors des combats meurtriers de l’Hilsenfirst.

Une messe sera célébrée ultérieurement.

Étiquettes : , , , ,


Laisser un commentaire