Le Magazine Tranchées publie dans son dernier numéro un article consacré au 133e régiment d’infanterie, sous le titre « Octobre 1914, Le front se stabilise ». Merci au lieutenant-colonel Jean-Louis Pierret d’avoir signalé cette publication.

Il s’agit en fait de la reprise « aménagée » d’un article parue en 2002 dans la revue Grande Guerre, rédigé par Philippe Feune. L’article s’appuie surtout sur la publication des témoignages de Louis de Corcelles, Laurent Fénix et du capitaine Cornet Auquier.

Si le texte comprend quelques erreurs (comme le nom du chef de corps du 133e RI, le lieutenant-colonel Baudrand, appelé à tort « Rolland »), son iconographie est intéressante. L’article – parce qu’il s’agit manifestement d’une republication – n’exploite pas les sources parues depuis cette date, notamment celles des courriers du commandant Barberot, et des autres lettres de Louis de Corcelles. La réédition de ces dernières par mes soins chez Edhisto (retrouvez l’ouvrage ici) en 2018 avait justement intégré ces courriers isolés au corps de l’ouvrage parue en 1921, réduisant le « trou » d’un mois si visible dans l’original. Qui sait comment ces cartes postales ont pu échapper au père de Louis pour se retrouver dans les mains de Philippe Feune, achetés dans un lot sur une brocante ?

La suite du récit est prévue dans le numéro suivant de Tranchées. Les numéros peuvent être commandés sur leur site.

Étiquettes : ,


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :