Comme je l’avais annoncé au tournant de l’année, la (re)publication des lettres de Louis Chevrier de Corcelles est prévue dans les prochaines semaines, chez Edhisto, sous le titre « En mémoire d’un fils ».

Ce sont 87 lettres, commentées et annotées de 440 notes de bas de page, précédées d’une introduction et d’une biographie, ainsi que 37 illustrations (dont plusieurs transmises par la famille de Corcelles) et une carte, le tout sur 198 pages, qui forment ce récit remarquable. Dans mes commentaires et annotations, j’ai souhaité d’abord fournir les explications indispensables sur les personnes citées ainsi que les références pointues de cet « aspirant » à l’école des Chartes. Mais ces indications indispensables ont été enrichies d’une mise en perspective avec les écrits d’autres sources et de combattants du régiment, notamment le commandant Barberot, le capitaine Cornet-Auquier, les soldats Fénix et Comte, le médecin Joseph Saint-Pierre…

Pour rappel, ces lettres (hormis 7 cartes retrouvées depuis et ajoutées dans cette réédition) avaient été publiées dans un cadre privé par le père de Louis de Corcelles en 1921, probablement en quelques dizaines d’exemplaires, afin de répondre au vœux souhaité par son fils d’un journal de guerre, devenu après sa mort un hommage à sa mémoire. Leur intérêt est grand pour tous ceux qui s’intéressent notamment au front des Vosges, mais que double aussi la qualité littéraire remarquable de ce jeune écrivain.

Voici le résumé du récit tel qu’il apparaît sur la quatrième de couverture de l’ouvrage à venir :

Publiées in memoriam par son père en 1921, les lettres de Louis Chevrier de Corcelles racontent le quotidien d’un jeune engagé volontaire aristocrate du Bugey sur le front des Vosges puis de la Somme, entre septembre 1914 et juillet 1916. Pétri d’une éducation intégrale et déjà jeune écrivain prometteur, la correspondance du jeune Louis décrit à ses parents et sa famille, avec un style recherché, son quotidien, ses combats et ses réflexions au sein du 1er bataillon du 133e régiment d’infanterie. Soldat remarquable et remarqué, il participe activement à la prise de La Fontenelle en septembre 1914, aux combats du Ban-de-Sapt durant l’hiver 1914-1915, à l’assaut de la Cote 830 à Metzeral le 15 juin 1915, et enfin à la reprise victorieuse de La Fontenelle en juillet de cette même année. Il est cité une fois à l’ordre de la division, deux fois à celui de l’armée et reçoit la médaille militaire ainsi que la croix de guerre de la main du général Joffre le 13 juillet 1915. Promu aspirant au 23e régiment d’infanterie, il tombe à Maurepas dans la Somme le 30 juillet 1916.

Yann Prouillet, fondateur et gérant d’Edhisto, souhaite aussi inaugurer avec cet ouvrage une nouvelle collection, Relectis, avec l’ambition suivante :

Relectis est une collection initiée par Edhisto afin de retrouver des textes et témoignages majeurs oubliés ou de tirages confidentiels à leur parution originale. Enrichis d’une relecture critique fine et complétive, leur redécouverte éclaire et complète l’historiographie de la Grande Guerre.

En attendant sa mise en vente sur le site d’Edhisto, un bon de précommande est disponible ici.

 

Étiquettes : , , , , , , ,


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :