Il y a 100 ans, le 29 mars 1918, un obus allemand tiré sur Paris touchait l’église Saint-Gervais pendant l’office du Vendredi Saint. L’effondrement de la nef fit près de 91 morts. Quel lien avec Charles Barberot ? Le curé de la paroisse – l’abbé Gauthier – qui s’illustra pendant ce drame, était un ami intime de la famille Barberot. Et le nom du commandant est encore aujourd’hui présent sur les plaques commémoratives des morts de la Grande Guerre de l’église.

Lire la suite »


Le général Dominique Müller, président du Mémorial du Linge, a laissé un commentaire sur ce blog que je me permets de republier ci-dessous. A côté des nouveautés au Mémorial, le général rappelle qu’il y a 50 ans, un groupe de bénévoles sous l’impulsion d’Armand Durlewanger, prit l’initiative de sortir ce site classé mais en friche, de son état d’abandon à celui que nous connaissons aujourd’hui. L’association du Mémorial du Linge était née… (sur l’histoire du site classé du Linge, lire l’excellent ouvrage de Florian Hensel, Le Lingekopf de 1915 à nos jours).

Lire la suite »


Samedi 8 juillet 2017 au soir a eu lieu à l’église de l’Emm une cérémonie à la suite de l’inscription du nom du commandant Barberot Barberot l’année dernière sur l’une des plaques de l’église (lire Le nom du commandant Barberot inscrit dans l’église de l’Emm le 2 mai 2016, sur ce blog). Une cérémonie qui est venu clôturer une initiative qui naquit lors de ma première visite à l’église en juillet 2015. Lire la suite »


Le dimanche 3 juillet 2016 dernier a eu lieu la commémoration annuelle des combats de La Fontenelle à St Jean d’Ormont puis à la nécropole du Ban-de-Sapt. Elle fait suite à celle de l’année dernière qui célébrait le centenaire et avait été organisée sur deux jours, avec un grand nombre de participants. Cette année, les participants étaient moins nombreux, bien que la cérémonie à la nécropole ait rassemblé peut-être une petite centaine de personnes. Elle avait été précédée la veille par l’inauguration des deux sentiers de mémoire – celui de la Roche Mère Henry et celui de la cote 627 – qui donneront lieu à un autre article sur ce blog. Lire la suite »