Samedi 8 juillet 2017 au soir a eu lieu à l’église de l’Emm une cérémonie à la suite de l’inscription du nom du commandant Barberot Barberot l’année dernière sur l’une des plaques de l’église (lire Le nom du commandant Barberot inscrit dans l’église de l’Emm le 2 mai 2016, sur ce blog). Une cérémonie qui est venu clôturer une initiative qui naquit lors de ma première visite à l’église en juillet 2015. Lire la suite »


Lors du travail de recherche qui amène à la publication de l’article de ce blog, (29 juillet 1915) « Le chiffre des pertes de notre côté est encore inconnu », Eric Mansuy exhume de ses archives un document avec la liste des officiers blessés ou tués au sein du 5e BCP. Un document qui aussitôt suscite une idée : retracer le parcours individuel de chacun de ses hommes. C’est en fait une longue recherche qui démarre, qui s’élargit aux combats précédents et met progressivement en lumière l’hécatombe au sein de l’encadrement, le renouvellement rapide des cadres, et leur origines très diverses. Les saint-cyriens, décimés lors des premières semaines, laissent rapidement la place aux officiers du rang ou de Saint-Maixent. C’est une étude magistrale de ces parcours qu’Eric me donne l’occasion de publier sur ce blog. Qu’il soit une nouvelle fois remercié pour ce travail passionnant…

Lire la suite »


(cet article prolonge Le col des Journaux revisité (3/3) : les témoignages)

Suite à la publication des témoignages sur les combats du col des Journaux, Eric Mansuy – que je remercie vivement – m’a indiqué quelques autres écrits, et transmis notamment un extrait du carnet du soldat Joseph-Eugène Comte, sous forme de notes manuscrites. Rappelé au sein de la 1ère compagnie du 1er bataillon du 133e régiment d’infanterie, son témoignage présente une belle main courante, vécu au niveau des yeux du soldat. J’ai donc transcrit la totalité de l’extrait pour le partager avec l’ensemble des lecteurs de ce blog.

Lire la suite »


Lorsque paraissent en 1925, dans les Carnets de la Sabretache, les écrits du lieutenant Barberot lors de son séjour à Madagascar, c’est un certain commandant Henry Martin qui préface la publication. Je retrouverai sa carte de visite, glissée dans l’exemplaire trouvé par hasard dans la bibliothèque de mes grands-parents. Ce nom, je vais aussi le retrouver à de multiples reprises dans mes recherches, jusqu’à récemment, dans l’ouvrage Les Généraux Français de la Victoire, ouvrage consacré aux généraux français qui dirigèrent l’armée française de retour dans la guerre, de 1942 à 1945. A l’occasion de la parution de cet ouvrage, retraçons le parcours de cet officier discret mais remarquable, qui restera fidèle jusqu’à sa mort à ses anciens camarades du 133e RI.

Lire la suite »


Carte de Voeux 1915

Les écrits du soldat Louis Chevrier de Corcelles sont une source précieuse sur la vie au sein du bataillon Barberot. Publiés après sa mort dans un recueil par son père (A la mémoire de mon fils Louis. Aspirant du 23ème d’infanterie tombé pour la France, à 21 ans à Maurepas (Somme), le 30 juillet 1916. 86p. Imprimerie Protat-Ambutrix, 1921), ils donnent de nombreuses précisions sur les épisodes de combats comme de vie quotidienne que les hommes du bataillon traversent. J’avais publié sur ce blog le récit de la prise de la cote 830. La transmission de l’intégralité de l’ouvrage par un membre du forum 14-18 (que je remercie vivement) est l’occasion, pour cette nouvelle année, de publier ce qu’il écrivit sur cette même période fin 1914 puis fin 1915 (pour d’autres témoignages, un article avait été publié l’année dernière sur la Bonne Année 1915 ? du bataillon Barberot, ainsi qu’un autre sur le Noël 1914 du 3e bataillon).

J’adresse à tous mes lecteurs mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2017 ! Lire la suite »