Dans son édition du 13 juillet 2018, Vosges Matin publie un interview de Yann Prouillet sur l’apport des lettres de Louis de Corcelles aux combats de La Fontenelle. L’article fait suite à la présentation de l’ouvrage « En mémoire d’un fils, Louis Chevrier de Corcelles (1895-1916) » et la visite organisée le 23 juin, sur le thème «  Septembre 14, La Fontenelle devient Cote 627« . Un article sur ce blog reviendra sur cette visite.

Lire la suite »


Le Mémorial du Linge présente comme les années précédentes un tout nouveau spectacle son et lumière à Orbey du 20 au 28 juillet 2018 (plus précisément du 20/07/2018 au 21/07/2018 et du 26/07/2018 au 28/07/2018 à 22h00)  intitulé « De l’oubli à la Lumière ». Le spectacle est en lien étroit avec le parcours du lieutenant Gustave Bardeaux, narré sur la page Facebook qui lui est consacrée. Lire la suite »


Le samedi 23 juin 2018, le site de la Cote 627 – la nécropole de La Fontenelle – accueillait le soldat Louis de Corcelles par une présentation de mon ouvrage, suivie d’une visite de plus d’une heure et à deux voix, sur le thème « Septembre 14, La Fontenelle devient Cote 627« . Voici un premier court compte-rendu de ce très bel après-midi.

Lire la suite »


Un rendez-vous au Linge ne se refuse pas ! Si j’ai pu publier sur ce blog de nombreux articles sur le Linge, je n’ai eu jusqu’à présent que peu d’occasions de visiter réellement ce champ de bataille. Lorsqu’Eric Mansuy me propose l’été dernier une journée de visite le dimanche 9 juillet 2017, lendemain de la cérémonie de l’église de l’Emm à Metzeral, je n’hésite pas un seul instant. Nous convenons simultanément d’un fil rouge pour cette journée : retrouver éventuellement le lieu où le commandant aurait été mortellement touché. Pourrons nous retrouver sur place les traces de ce qui fut son poste de commandement ?

Lire la suite »


Lors du travail de recherche qui amène à la publication de l’article de ce blog, (29 juillet 1915) « Le chiffre des pertes de notre côté est encore inconnu », Eric Mansuy exhume de ses archives un document avec la liste des officiers blessés ou tués au sein du 5e BCP. Un document qui aussitôt suscite une idée : retracer le parcours individuel de chacun de ses hommes. C’est en fait une longue recherche qui démarre, qui s’élargit aux combats précédents et met progressivement en lumière l’hécatombe au sein de l’encadrement, le renouvellement rapide des cadres, et leur origines très diverses. Les saint-cyriens, décimés lors des premières semaines, laissent rapidement la place aux officiers du rang ou de Saint-Maixent. C’est une étude magistrale de ces parcours qu’Eric me donne l’occasion de publier sur ce blog. Qu’il soit une nouvelle fois remercié pour ce travail passionnant…

Lire la suite »